ALTEO

include : decouvre-route-choix

Un nouveau courant de pensée dont l’origine remonte aux Cisterciens, une matière première typiquement icaunaise - la pierre - , une invention architecturale capitale - l’ogive - la ferveur et l’audace des bâtisseurs des XII et XIIIe siècles vont donner à l’art gothique bourguignon en général et à celui de l’Yonne en particulier, toute sa splendeur. Les artistes verriers et sculpteurs d’Ile-de-France et de Champagne, de Bourgogne et des Flandres apporteront leur touche finale.
Cette route du nord de l’Yonne vous convie à un véritable festival gothique !




  • Etape 1L'Eglise de la Nativité Notre-Dame
    L'Eglise de la Nativité Notre-Dame
    La ville est construite sur un plan en damier caractéristique des villes neuves du Moyen Âge. Au centre du bourg, enchâssée dans un ensemble de bâtiments anciens se trouve l’église de la Nativité Notre-Dame, de style gothique des XIIIe et XVIe siècles ; ses portails (XIIIe siècle) sont particulièrement remarquables. Voir aussi, la très belle mise au tombeau (XVIe siècle) attribuée au Maître de Chaource, provenant de l’abbaye de Vauluisant toute proche.
  • Etape 2La Cathédrale Saint-Etienne
    La Cathédrale Saint-Etienne
    Ancienne capitale de la tribu gauloise des Sénons, puis province romaine, puissante métropole d’une province ecclésiastique groupant les églises de Chartres, Auxerre, Meaux, Paris, Orléans, Nevers et Troyes : de ce passé prestigieux, Sens a gardé des témoignages exceptionnels. Une visite guidée s’impose.
    Vers 1130-1140, on commence à construire, ici, la première des grandes cathédrales gothiques : la cathédrale Saint-Etienne aux dimensions impressionnantes, aux lignes harmonieuses et sobres. Les très belles verrières historiées des XIII, XIV, et XVIe siècles, les rosaces immenses illuminent l’édifice.
    Le Trésor aujourd’hui rattaché aux Musées de Sens est parmi les plus riches d’Europe : pièces d’ivoire et d’orfèvrerie, reliquaires et ornements liturgiques, étoffes anciennes, parements d’autel tissés d’or et de soie, de somptueuses tapisseries, œuvres des ateliers flamands du XVIe siècle.
  • Etape 3L'Eglise Notre-Dame de l’Assomption
    L'Eglise Notre-Dame de l’Assomption
    Ancienne Villeneuve-le-Roi, bastide créée par le roi Louis VII aux marches de son domaine en 1163, la ville a gardé de cette époque son plan régulier des villes neuves et ses portes fortifiées ; les fossés de ses remparts sont devenus jardins. Les belles demeures des XVII et XVIIIe siècles témoignent d’un passé prospère principalement dû au négoce. Depuis les bords de l’Yonne, monter à pied vers l’église Notre-Dame de l’Assomption qui vous présente son harmonieuse façade de style Renaissance, une vaste nef sans transept d’une belle unité architecturale, très claire. Les verrières et la statuaire – mise au tombeau et Vierge - témoignent de la très florissante école troyenne du XVIe siècle.
  • Etape 4L'Ancienne Collégiale Saint-Pierre (XIIIe-XVIe sc)
    L'Ancienne Collégiale Saint-Pierre (XIIIe-XVIe sc)
    L’ancienne chapelle de Archevêques de Sens, édifiée au XIIe siècle sur une colline dominant la vallée de l’Yonne, a donné son nom à la ville actuelle ; au centre du bourg, l’ancienne collégiale Saint-Pierre (XIIIe-XVIe), récemment restaurée, présente un ensemble exceptionnel de vitraux des XIIIe et XVIe siècles.
  • Etape 5L'Eglise Saint–Jean
    L'Eglise Saint–Jean
    En lisière de forêt d’Othe, la ville ancienne étage sur la rivière son célèbre vignoble de la Côte Saint-Jacques, ses quartiers anciens aux très nombreuses maisons à pans de bois et ses monuments. Sur les hauteurs, près de l’ancien château des Gondi, l’église Saint-Jean offre au regard une étonnante voûte de pierre en berceau de style Renaissance dite «en parquet». Quelques rues plus loin, l’église Saint-Thibault et son étonnant chœur dévié, ses voûtes asymétriques.Voir à Laroche-Saint Cydroine ( km), l’ancienne priorale Saint-Cydroine.
  • Etape 6La Cathédrale Saint-Etienne (XIe-XVIe siècles).
    La Cathédrale Saint-Etienne (XIe-XVIe siècles).
    C’est depuis la rive droite de l’Yonne qu’il faut découvrir l’un des plus beaux panoramas urbains français. De là, vous apercevrez les chevets des églises de la ville ancienne : église Saint-Pierre, église Saint-Eusèbe, cathédrale Saint–Etienne et église abbatiale Saint-Germain.
    La cathédrale Saint-Etienne (XIe-XVIe siècles) est un chef-d’œuvre de l'art gothique du XIIIe siècle, de dimensions relativement modestes mais d'une grande élégance. Elle est la cinquième église édifiée sur ce site urbain exceptionnel dominant la rivière Yonne. Les trois premières furent ravagées par des incendies et, de l'église romane en pierre élevée au XIe siècle qui fut abattue pour laisser la place à l'édifice gothique, ne subsistent que la crypte et sa chapelle absidiale ornée de fresques dont une rarissime représentation du Christ à cheval, datée de la fin du XIe siècle. La construction de la cathédrale actuelle, commencée en 1215, durera près de trois siècles : chœur et parties basses de la façade au XIIIe siècle, croisillons et portails du transept nord au XIVe siècle, nef et transept sud au XVe siècle, achèvement de la façade et de la tour nord au XVIe siècle. Important trésor. Ensemble de verrières de très grand intérêt (XIIIe siècle).
  • Etape 7L'Eglise abbatiale cistercienne de Pontigny
    L'Eglise abbatiale cistercienne de Pontigny
    Fondée en 1114 par 11 moines venus de Cîteaux, l’Abbaye de Pontigny connut un rapide essor. L’Eglise abbatiale, commencée vers 113O, est la plus grande église cistercienne subsistant encore en France. De proportions exceptionnelles, on peut y voir les premières manifestations du style gothique en Bourgogne. La blancheur de la pierre utilisée à sa construction lui donne une lumière et une pureté toutes particulières.
    Aux XII et XIIIe siècles, trois archevêques de Cantorbéry exilés, dont Thomas Becket, s’y réfugièrent.Suivre absolument la visite guidée proposée par les Amis de Pontigny .
    Voir à Ligny-le Châtel (4 km), l’église Saint- Pierre et Saint-Paul (XIIIe- XVIè s).
  • Etape 8L'Eglise Saint-Florentin (XVe et XVIe siècles).
    L'Eglise Saint-Florentin (XVe et XVIe siècles).
    Aux confins de la Bourgogne et de la Champagne, la ville s’est installée sur une butte au confluent de l’Armance et de l’Armançon.
    L’église Saint-Florentin (XVe et XVIe siècles.) est particulièrement intéressante par sa très riche statuaire Renaissance - jubé, retable et statues en pierre - et ses très nombreuses verrières attribuées à l’école troyenne du XVIe siècle, évoquant des scènes de la Création.
    Aux environs, à Germigny, Soumaintrain, Neuvy-Sautour, Venizy, Turny, Sormery notamment, on retrouvera aussi dans les petites églises (XVIe siècle) toute la beauté de la sculpture et des vitreries des maîtres troyens.



fermer
Vous avez déjà un carnet de voyages:

Entrez votre nom d'utilisateur au carnet de voyage Yonne Tourisme et le mot de passe correspondant.

Je crée mon carnet de voyage en remplissant le formulaire d'inscription

fermer
Je crée mon carnet de voyage

Je souhaite recevoir les informations sur les fashyonne séjours émanant de l'Agence de Développement Touristique de l'Yonne

J'accepte de recevoir gratuitement l'actualité touristique de Yonne Tourisme par mail une fois par mois.
avec images     sans images
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
* champs obligatoires
Indiquez une adresse e-mail valide. Tous les messages de ce système seront envoyés à cette adresse. Cette adresse ne sera pas rendue publique, et ne sera utilisée que si vous désirez obtenir un nouveau mot de passe ou recevoir personnellement certaines nouvelles ou avertissements
fermer
Je me tiens informé des nouveautés, promotions et idées séjours dans l'Yonne.