ALTEO

include : decouvre-route-choix

Etonnant « vaisseau » venu des temps anciens, l’Abbaye de Pontigny – deuxième fille de Cîteaux, en Bourgogne -, est l’un des plus beaux témoignages du « règne » de l’Ordre cistercien. Fondée en 1114 par Robert de Molesmes, la communauté, qui connut son apogée aux XIIe et XIIIe siècles, a compté au total près de 700 abbayes aspirant toutes au même idéal de retrait du monde et de pauvreté absolue. Parmi les incontournables trésors locaux de cet ordre majeur de la chrétienté médiévale, Pontigny bien sûr, mais aussi Vauluisant, les secrètes abbayes de Quincy et de Reigny, et leurs étonnant réseaux de granges, de moulins… Le charmant Prieuré de Vausse.
Petite échappée en Côte d’Or, à l’Abbaye de Fontenay, aux sources mêmes de l’art cistercien.




  • Etape 1L'Abbaye de Vauluisant
    L'Abbaye de Vauluisant
    L’abbaye fut fondée en 1127, entre forêt d’Othe et forêt de Lancy, aux frontières de la Bourgogne, de la Champagne et de l’Ile-de-France. Plusieurs fois détruite et pillée au cours de la Guerre de Cent Ans, l’Abbaye de Vauluisant connut une véritable résurrection au XVIe siècle. C’est à cette époque que furent construits ou profondément remaniés les bâtiments qui subsistent aujourd’hui, disséminés dans un superbe parc : porteries, grange dîmière, colombier, moulin, chapelle, logis des hôtes, bâtiment François Ier. Le château est une reconversion du bâtiment conventuel.PARC (9 HA) ET JARDIN MONASTIQUE DE SIMPLES.
    Dans le très beau parc, aux arbres centenaires, traversé par la rivière Alain, remarquer l'ingénieux réseau hydraulique de l’abbaye, le jardin romantique créé au XIXe siècle. Parc privé, protégé au titre des Monuments Historiques
  • Etape 2La Grange de Crécy
    La Grange de Crécy
    Acquise en 1138 par les moines de Pontigny, Crécy n’a jamais cessé son activité agricole. Après bien des vicissitudes et des épreuves, elle a traversé les siècles pour témoigner aujourd’hui.
    Deux bâtiments moyenâgeux retracent son histoire : la chapelle - peu commun dans une grange cistercienne - ouvre vers l’est. Sa structure et la forme des fenêtres datent vraisemblablement de la fin du XIIe siècle, sa belle charpente en forme de coque de bateau renversée du XVe siècle. Le second bâtiment, de dimensions importantes, orienté nord/sud, possède des ouvertures caractéristiques de type gothique (visible de l’extérieur).
    Ces deux bâtiments sont actuellement intégrés dans la ferme de Crécy avec d’autres constructions édifiées plus tardivement.
  • Etape 3L'Eglise abbatiale de Pontigny XIIe-XIIIe siècles
    L'Eglise abbatiale de Pontigny XIIe-XIIIe siècles
    L'Eglise abbatiale de Pontigny est l'un des plus beaux exemples d'église cistercienne que l'on puisse admirer en France. Rarement la noblesse, la pureté, l'élan de l'architecture cistercienne n'ont atteint une telle perfection. Deuxième fille de Cîteaux, l'Abbaye de Pontigny fut fondée en 1114, sur les bords du Serein, aux confins de la Bourgogne et de la Champagne, mais l'église abbatiale actuelle fut élevée en deux étapes entre 1137 et 1150. Son style se situe exactement à la transition entre le roman et le gothique. Le porche de la façade est voûté d'arêtes. Les bas-côtés, les croisillons du transept le sont également, tout comme aurait dû l'être, semble-t-il, la nef qui reçut en fait la première voûte d'ogives construite en Bourgogne. A la fin du XIIe siècle, on détruisit le chevet plat primitif pour le remplacer par l'élégant chœur gothique actuel. Bénéficiant rapidement d'un grand rayonnement, elle fonda dix neuf « abbayes-filles » directes, qui, à leur tour, en créèrent quarante cinq autres. Pontigny accueillit, aux XIIe et XIIIe siècles, trois évêques anglais en exil : Thomas Becket, Etienne Langton et Edmond Rich (saint Edme) et continue à attirer de nombreux pèlerins anglais.
  • Etape 4La Grange de Beauvais
    La Grange de Beauvais
    Fondée en 1237, sur le finage de Venouse, la Grange de Beauvais, qui dépendait de l’Abbaye cistercienne de Pontigny, se niche dans un site encore intact entre les champs de céréales et des bois d’essences variées. Le vallonnement du terrain offre une vue panoramique sur la vallée du Serein et l’Abbaye. Cette grange est directement exploitée jusqu’au XIVe siècle par des frères convers, puis par des fermiers jusqu’à la Révolution. En 1607, un document d’archives révèle l’existence d’une chapelle Saint-Antoine, dont il ne reste aucune trace. Vendue en avril 1791 comme bien national, pour un montant de 50 000 livres, le domaine a conservé sa vocation agricole et pastorale jusqu’en 1995. L’Association « Grange de Beauvais », créée en 1996, se mobilise pour sauvegarder et faire revivre le site.
  • Etape 5Le Petit Pontigny
    Le Petit Pontigny
    Prendre le temps de s’arrêter au Petit Pontigny, ancienne dépendance de l’Abbaye de Pontigny dont il reste un cellier à huit travées voûtées d’arête. (Ne se visite pas).
    Beau pressoir à abattage, sous abri dans la cour et siège du Bureau Interprofessionnel des Vins de Chablis (Documentation sur les vins de l’Yonne).
  • Etape 6L'Abbaye de Reigny
    L'Abbaye de Reigny
    Fondée en 1134 sous l’autorité de saint Bernard, par l’abbé Etienne de Toucy, moine de Clairvaux et une communauté de disciples qui venaient d’embrasser la règle de Cîteaux, implantée dans un cadre pittoresque en bordure de la Cure, terre des Comtes d’Auxerre et de Nevers, l’abbaye sous la protection du pape Eugène III en 1147 fut très puissante et prospère au Moyen Âge : elle accueillit jusqu’à 300 moines. Sous la protection du Roi de France Charles V dès 1370, Charles VIII en fit, un siècle plus tard, en 1493, une Fondation Royale. Mais la Guerre de Cent Ans, les Huguenots et la Révolution française ont eu raison du bel édifice qui a cependant conservé de son prestigieux passé de très intéressants vestiges ouverts à la visite : l’exceptionnel réfectoire cistercien du XIVe siècle dont il ne reste que trois exemples en France, avec son élégante nef à double travée qui a gardé sa polychromie d’origine, la salle et le dortoir des moines réaménagés par les moines au XVIIIe siècle et magnifiquement meublés, le portail du XVIIIe siècle, un étonnant pigeonnier du XVIIe siècle.
    Des bâtiments démolis, on peut encore deviner les fondations : des fouilles ont permis de découvrir les bases de l’église abbatiale donnant l’envergure initiale de l’abbaye. Enfin, l’ingénieux réseau hydraulique cistercien a été conservé intact.B>Parc de l'abbaye (20 ha).
    En bordure de Cure, la particularité de ce parc réside dans son système hydraulique très perfectionné : un système de digues et de canaux a été construit pour permettre l’irrigation du parc. Ancien parc monastique. Parc privé.
  • Etape 7Le Prieuré de Vausse (XIIIe-XIVe siècles).
    Le Prieuré de Vausse (XIIIe-XIVe siècles).
    Au cœur de la forêt domaniale de Châtel-Gérard, au milieu d'une clairière défrichée par les moines au XIIIe siècle et cultivée depuis, une apparition pleine de charme : le prieuré de Vausse, fondé en 1200 par Anséric de Montréal et qui dépendait de l’Abbaye du Val-des-Choues (Côte d’Or).
    Vendu comme bien national à la Révolution française, il abrita jusqu'en 1858 une faïencerie dont les productions sont très recherchées. Ernest Petit (1835-1918), illustre historien bourguignon, auteur d’une Histoire des Ducs de Bourgogne en huit volumes, qui naquit et vécut à Vausse, consacra toute sa vie à l’histoire de la Bourgogne. On visite la chapelle du XIVe siècle et le cloître d'une rustique élégance encadrant un charmant jardin de curé.
  • Etape 8L'Abbaye de Fontenay (Côte d'Or)
    L'Abbaye de Fontenay (Côte d'Or)
    Site classé Patrimoine mondial de l’UNESCO.
    Presque intacte depuis sa fondation par saint Bernard en 1118, c’est le plus fidèle exemple d’abbaye cistercienne rêvée par le grand réformateur de l’ordre bénédictin. Cité idéale isolée au milieu des bois, elle regroupe dans son enclos tout ce dont les moines avaient besoin pour les travaux de l’esprit et du corps : autour du cloître, l’église, la salle capitulaire, le dortoir, le scriptorium, le chauffoir et la forge, l’ancien palais abbatial (XVIIe siècle). Jardin à la française.Jardin de l'abbaye
    Jardin d’agrément à la Française, classé Jardin Remarquable. L’Abbaye de Fontenay est immergée dans un vallon classé et entièrement préservé. Les sentiers pédestres invitent à de nombreuses promenades dans la forêt de hêtres et de frênes. A moins d’une demi-heure de marche, le visiteur peut découvrir l’étang de saint Bernard ou la clairière des Munières, site où les moines extrayaient le minerai de fer.
  • Etape 9L'Abbaye Notre Dame de Quincy
    L'Abbaye Notre Dame de Quincy
    Fille de Pontigny, fondée en 1133 dans un vallon retiré du Tonnerrois, l’abbaye a gardé toute son authenticité : l’hostellerie, une partie des bâtiments claustraux des XIIe et XVe siècles, le logis abbatial Renaissance témoignent de la sobriété et de la rigueur de l’art cistercien. Produits monastiques.PARC DE L’ABBAYE DE QUINCY ET SON LABYRINTHE D’IFS.
    Œuvre de l’artiste Conrad Loder. Parc privé



fermer
Vous avez déjà un carnet de voyages:

Entrez votre nom d'utilisateur au carnet de voyage Yonne Tourisme et le mot de passe correspondant.

Je crée mon carnet de voyage en remplissant le formulaire d'inscription

fermer
Je crée mon carnet de voyage

Je souhaite recevoir les informations sur les fashyonne séjours émanant de l'Agence de Développement Touristique de l'Yonne

J'accepte de recevoir gratuitement l'actualité touristique de Yonne Tourisme par mail une fois par mois.
avec images     sans images
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
* champs obligatoires
Indiquez une adresse e-mail valide. Tous les messages de ce système seront envoyés à cette adresse. Cette adresse ne sera pas rendue publique, et ne sera utilisée que si vous désirez obtenir un nouveau mot de passe ou recevoir personnellement certaines nouvelles ou avertissements
fermer
Je me tiens informé des nouveautés, promotions et idées séjours dans l'Yonne.